Les selfies de Rembrandt

A l’exposition Rembrandt intime, des estampes étaient exposées à différents stades de gravure afin d’expliquer l’évolution du travail et le processus créatif de l’artiste. Une manière interessante pour comprendre la technique et pour nous rapprocher de l’artiste. C’est un peu comme une impression d’entrer dans l’atelier et de regarder au dessus de l’épaule de Rembrandt… 

gravure

autoportrait de Rembrandt

L’exemple exposé

Deux états de  « Jésus-Christ présenté au peuple » signée Rembrandt  nous montrait les changements opérés par l’artiste pour arriver au terme de son travail. J’ai aussitôt cherché à en savoir davantage et j’ai trouvé sur Gallica 4 étapes de travail : le 3eme, 4ème, 5ème et 8ème état de gravure. 

estampe

Jésus-Christ présenté au peuple de Rembrandt

3ème état – Des contre-tailles sont ajoutées sur la cuisse de l’homme à l’extrème gauche de la tribune

estampe

Jésus-Christ présenté au peuple de Rembrandt

4e état  – La plaque est réduite, supprimant ainsi la corniche. Une balustrade est ajoutée au-dessus des deux fenêtres à l’extrême droite de l’épreuve où de nouvelles ombres apparaissent. De tailles diagonales sont ajoutées devant l’homme se penchant à la fenêtre, à droite. Des tailles verticales ombrent le mur et l’homme s’y appuyant, le long de la bordure droite. Des tailles horizontales sont ajoutées sur les cuisses du Christ et autour de ses mains. Le personnage à gauche de Pilate, derrière le socle est ombré. Au premier plan, de nouvelles tailles pour ombrer apparaissent sur l’épaule droite et les vêtements de la femme à la canne, sur les vêtements des personnages coiffés d’un chapeau plat et d’un turban à droite, sur le pied gauche et le bas du vêtement de l’homme se tenant sous l’estrade à droite, sur la jambe gauche et la manche gauche de l’homme coiffé d’un chapeau haut à droite du groupe central, sur le bas de la robe de la femme avec l’enfant, et sur la botte gauche de l’homme à la barbe, à gauche sous le socle

estampe

Jésus-Christ présenté au peuple de Rembrandt

5e état  – Les deux fenêtres à droite sont davantage ombrées par des tailles verticales. L’habit de la femme à la fenêtre, complètement à gauche, est couvert de tailles

estampe

Jésus-Christ présenté au peuple de Rembrandt

8e état  – La foule a été effacée au brunissoir au 6e état. – Au 8e état, le buste de l’homme sculpté est rayé de tailles horizontales. L’ombre des deux arches est renforcée

Les Selfies de Rembrandt van Rijn

Revenons à nos moutons, ou à nos selfies… Rembrandt était très prolifique en matière d’autoportraits,  en quarante ans de carrière, il a peint, dessiné ou gravé son visage une centaine de fois, 7O  d’après cet article.

Rembrandt adorait , semble t-il, s’exhiber dans des accoutrements différents,  coiffé d’un béret, d’une toque ou d’un turban, en prince oriental ou en mendiant…Voici quelques exemplaires de gravures

 

 Poussons un peu la recherche avec quelques exemples à différentes étapes du travail de gravure sur ces estampes trouvées dans la base de la Bibliothèque Nationale .

Portrait de Rembrandt avec cheveux hérissés

Dans ce portrait aux cheveux hérissés les différences entre les tirages sont assez subtiles, mais rien ne vous empêche de jouer à trouver les différences. Vous trouverez tous les détails en légende sous chaque photo. Et l’on découvre aussi que les estampes ne sont pas toujours de la main du maitre et que le travail a été modifié postérieurement et pas toujours de la meilleure façon.

Portrait de Rembrandt au manteau riche

 

Les différences sont décrites en légende sous chaque photo, mais voici les grandes lignes, la premiere image a déjà fait l’objet de changement mais je n’ai pas trouvé de visuel sur les premiers états . Puis le buste a été ajouté  et le manteau a été retravaillé, notamment la partie gauche et sous la collerette. Les étapes suivantes peaufinent la représentation du manteau avec de nouvelles hachures. L’ombre du chapeau sur le visage et la collerette sont retravaillé. Le contour du bas du chapeau est mieux défini. La chevelure est intensifiée, en particulier au niveau de la collerette.

Puis le fond est gravé à gauche de l’estampe avec des tailles abondantes en diverses directions. Le manteau est éclairci. Le bord de la fourrure en bas à droite est intensifié. La partie inférieure gauche de la manche est assombrie

La signature « Rembrandt f. » est ajoutée en haut à droite pour remplacer le monogramme recouvert par l’ombre du fond. La collerette est plissée et un motif de dentelle ajouté. L’ombre du visage est retravaillée sous le nez, l’oeil droit, la bouche et au niveau de l’oreille gauche

 

Encore une fois, le dernier état  qui nous est parvenu est peut-être postérieur à Rembrandt. Le fond a été effacé au brunissoir à l’exception de l’angle inférieur gauche et les signatures n’apparaissent plus.

 

Portrait de Rembrandt, en ovale

 

Dans ce cas,  La plaque a été découpée en ovale au 2e état, laissant quatre oreillettes pour la fixer sur un support. La figure signée maintenant vers le bas à droite, a été ainsi réduite au haut du buste. Le fond est gravé et renforcé au burin et au 3eme état les oreillettes ont été supprimées

 

Rembrandt dessinant

1er état  – Seule la gravure du visage est vraiment achevée. Le corps, les mains et les papiers sur la table ne sont qu’esquissés. Les épaules et les plis de la veste ont été réhaussés à la pointe sèche. On remarque le tracé antérieur, en partie effacé sous la main droite

2e état  – La signature et la date sont ajoutées en haut de la fenêtre. La main gauche est ombrée. Le col de la veste et de la chemise sont repris à la pointe sèche ainsi que les plis sur chacune des manches et les ombres sur le visage et la table. Le fond est aussi retravaillé à la pointe sèche et probablement au burin

3e état – La main droite a été ombrée et l’ombre de la partie droite du vêtement intensifiée par des tailles parallèles

4e état – Un paysage apparaît derrière la fenêtre. Des traits croisés sont ajoutés sur l’encadrement. La veste a été retouchée à la pointe sèche. La signature a été effacée

Le contour de la joue droite est dessiné avec des tailles verticales. Les retouches de l’état précédent se distinguent encore mais elles sont plus ténues. La teinte du visage a été éclaircie au brunissoir. Les ombres sont reprises au berceau, notamment sur le visage et au niveau du livre. – État postérieur à Rembrandt

 

Rembrandt appuyé

 

 

N’hésitez pas à aller chercher d’autres selfies ou d’autres gravures dans la base Gallica. Ces documents précieusement conservés  et mis à disposition grâce au numérique sont une mine d’informations et de superbes exemples pour dessiner.