Gallica – Retouche d’images

Impossible de se lasser des « flâneries virtuelles » à la recherche d’images (estampes, aquarelles, dessins…) dans la bibliothèque numérique de la BNF et c’est sans compter sur l’équipe Gallica qui explore et partage les ressources  à travers tous les réseaux sociaux pour notre plus grand plaisir.

Dessins aux trois crayons

Il y a quelques jours, l’équipe Gallica a numérisé et rassemblé plus de 400 dessins de portraits datant du 16ème siècle.  Un véritable trésor à explorer : pour les dessinateurs, c’est  une mine d’information sur la technique aux trois crayons et pour les amateurs d’art, chaque dessin est une oeuvre à contempler …

zoom sur un dessin numérisé et retouché du 16ème siècle

quelques documents en images

Mes Gallicanauteries

De mon coté, je me suis amusée à faire un petit dépoussiérage photoshop de quelques images choisies et de faire quelques rapprochements en peinture.

Un historien de l’art, à défaut de pouvoir travailler sur l’exemplaire original , préférera avoir un document numérisé sans retouche , pour comprendre l’état dans lequel est le  support et voir les différentes altérations du temps et des conditions de conservation.

Pour la graphiste que je suis, j’ai eu envie de voir comment rendre l’image « plus présentable »  et approcher le plus possible de l’état initial  qui est de retrouver une certaine fraicheur au dessin et d’accentuer la « patte de l’artiste » .  Le graphite tient un peu plus que la pierre noire ou la sanguine  mais ces médiums sont fragiles et  s’effacent quand même très vite à cause des frottements. C’est une chance pour nous de voir ces dessins datant du 16e siècle.

Retouche de portraits du 16e siècle

 

Dessin, peinture, ou les 2.

Ces portraits sont parfois des œuvres à part entière, parfois des études ou des dessins d’après modéle. Ils sont parfois aboutis, ou plus succincts. Ils tenaient, peut être, lieu de modèle dans les ateliers de peintres. Ils sont et seront toujours source d’inspiration, il suffit de regarder cette galerie.

encore et encore…

 

des portraits en gage d’amitié

des portraits grimaçants

 

 

Liens

François Quesnel  (1543-1619) : peintre et dessinateur issu d’une famille d’artiste écossaise, il étudie probablement avec son père le peintre Pierre Quesnel. Le peintre travaille à Paris à partir de 1571 avec ses frères Nicolas et Jacques.

François Clouet peintre-portraitiste à la cour (en image sur le site des musées nationaux)

Les Clouet et la cour des Rois de France

Blog Gallica

Dessins à la Renaissance

Facebook de Gallica

Portraits de la Renaissance française

Pour tout savoir sur la mode de l’époque 

Blog consacré aux portraits royaux des Valois

On trouve même des copies de copies dans les musées voir ici et  – Vive Internet!!!

_____________________

PS.: Je mets les 4 fichiers retouchés  en haute définition (400dpi)  à votre disposition . Il suffit de me laisser un mail.