Croquer tout ce qui nous entoure dans la ville, à la campagne, en voyage ou dans sa cuisine devient une de ces activités créatrices très répandues et on parle même comme bienfaitrice pour la santé. 

Pas besoin de mode pour dessiner  : cette activité n’est pas nouvelle et voici quelques croquis de Sulpice-Guillaume Chevalier, dit Gavarni dans les réserves de Gallica

Paul Gavarni

« Le succès de Gavarni, poëte, écrivain, dessinateur, lui est venu tout d’un coup, à force de verve et d’esprit, de bonne grâce et de bonne humeur. Paris ne savait pas le nom du dessinateur, que déjà tout Paris souriait à ses images charmantes. 
Son regard était actif, autant que sa main était vive et légère. »
Voila ce que l’on peut lire de l’auteur dans la publication « D’après nature »  illustrée par Paul Gavarni, je vous invite à aller le feuilleter. Et si le temps vous manque, quelques croquis avec leurs petites légende d’époque vous montre, ci-dessous, le talent de l’artiste. 

D'après nature


0 commentaire

%d blogueurs aiment cette page :