Planche 57

cours de paysage, dessin

Un groupe de maisons normandes par M. Hubert.

Le mérite de ce joli croquis consiste surtout dans la liberté de l’exécution, dans la fermeté de la touche ; c’est aussi sa difficulté. Il faut commencer par bien arrêter son esquisse d’un trait net et léger tout à la fois ; puis ensuite attaquer les plus fortes ombres au premier coup et sans s’y reprendre, s’il est possible. Faire le reste de même, en appuyant plus ou moins sur le crayon, selon la valeur du ton. Pour les parties plus grises, on peut aussi se servir de la mine de plomb n° 2, employée sur le côté large. Nous avons expliqué avec détail dans notre dernière livraison comment il fallait procéder pour les arbres; nous y renvoyons nos lecteurs. Quant aux fonds, ils sont faits ici au moyen de hachures légères superposées et doucement frottées avec le bout du doigt ; mais il faut prendre garde de ne point trop appuyer.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6217254c/f177.item