Archives par étiquette : définition

Le coulant dans le langage artistique

LE COULANT*

On dit en peinture le coulant des plis d’une draperie pour exprimer le moelleux, la bonne grâce, la facilité avec laquelle cette draperie est jetée et dessine plus ou moins heureusement les formes qu’elle recouvre ; coulant désigne aussi, dans l’art du dessin, ce qui n’est point accusé rudement, heurté ni marqué par des saillies et des angles rentrants trop sensibles.

Les contours des femmes, des jeunes gens et des enfants doivent être plus coulants que ceux de l’âge fait, parce que dans celui-ci les attaches des membres et les reliefs des os sont plus prononcés et plus carrément ressentis.

 

*cette définition est tirée du Dictionnaire portatif de peinture, sculpture et gravure,

quelques drapés peints

« d’après-beau » *

Terme de peinture qui se dit de la copie d’un tableau, ou d’un dessin original et bien peint dans toutes ses parties. Un peintre entrainé par les belles idées que lui présente une copie, la répute souvent original, et ne s’embarrasse guère qu’elle ne le soit pas.

Il l’estime autant quand il ne connait pas l’original et quand elle vient d’après-beau.

 

*cette définition est tirée du Dictionnaire portatif de peinture, sculpture et gravure,

Note personnelle: ce terme est ancien et aujourd’hui cela s’appelle un plagiat !