Une oeuvre, un regard, une émotion …

Grande touffe d’herbes de Dürer

Cette illustration m’a toujours fascinée, par son thème et par sa réalisation.

Quoi de plus simple, semble t-il, qu’une touffe d’herbes, le sujet est tellement anodin, le modèle est là, sous nos yeux, partout autour de nous … et pourtant essayez de dessiner de l’herbe. On ne sait par où commencer, ni comment composer et très vite on se perd dans les détails.  Pourtant, Dürer avait choisi les plantes, rien n’est dessiné au hasard.  Sur cette aquarelle, je reconnais 4 plantes différentes, mais les spécialistes en botanique ont dénombré 8 variétés*.  

Est-ce une étude ? ou est-ce une oeuvre autonome? je ne sais, toujours est-il que cette illustration très réaliste est superbe et reste très actuelle malgré ses plus de 500 ans.

à découvrir

Deux artistes contemporains, dont j’apprécie le travail, ont traité le sujet avec beaucoup de talent,  Francine Hove (peintre) et Claire Illouz (peintre-graveur)

 


 

*la liste des plantes reconnues dans l’illustration sont : le Pissenlit, le Grand Plantain, le Dactyle, l’Agrostide stolonifère, le Paturin des prés, la Véronique petit chêne, la Langue de chien et l’Achillée millefeuille

 

Liens pour aller plus loin

Wikipedia

Le Musée Albertina à Vienne où l’on peut voir le dessin de Dürer

Si vous souhaitez flâner  sur la Banque d’images numérisées, suivre ce lien. Il suffit d’y entrer le nom d’Albrecht Dürer et vous aurez 150 pages de dessins et gravures à explorer.  Voici le lien direct pour voir la Grande Touffe d’Herbes dans la visionneuse .