Dans les collections de peintures du musée Branly

Peinture orientaliste L’exposition « peintures des lointains » au Musée du quai Branly  m’a permis de découvir de jolies peintures orientalistes d’artistes peu connus comme, par exemple, Marie Tonoir  avec ce très beau portrait ci-dessous, ou Ange Tissier avec son Odalisque. Je vous invite à visiter la galerie de photos de l’exposition.   Femme Lire la suite…

Quelques images de Prague

St Nicolas, Saint Thyn ou Saint Valentin

En ce jour de St Valentin, je vous présente mon Coup de cœur pour  la ville de Prague .

4 jours à arpenter la ville pour découvrir  ses secrets, son architecture, son château, ses musées et ses clochers… ce n’est pas pour rien que la ville est surnommée « la ville d’or » ou « la cité aux 100 clochers ».

Petit tour en photos et croquis

La ville est imprégnée de tous les courants artistiques : renaissance, baroque, art nouveau ou déco… à chaque coin de rue un détail attire l’oeil. Les façades se parent de toutes les couleurs, les clochers prennent toutes les formes ou scintillent d’or, certaines habitations se mettent même à danser, Prague est une ville à regarder ou à croquer comme j’ai pu le faire à certains moments. (suite…)

Les sanguines de Nicolas Robert

Nicolas Robert

Nicolas Robert  est un artiste naturaliste français (1614-1685)  connu pour ses vélins conservés au Muséum national d’histoire naturelle. Sur Gallica, j’ai trouvé 2 recueils composés de plusieurs dizaines de dessins à la sanguine sur papier japon d’une grande finesse.

Voici le lien qui vous permettra de feuilleter un des livres en question :

Recueil de plantes et de fleurs dessinnées* à la sanguine / par Nicolas Robert 

et un exemple d’illustration que l’on peut y voir

* texte original

dessin de fraisier à la sanguine

planche botanique tirée du recueil de Nicolas Robert – fragavia

Travail de graphiste

J’ai décidé de reprendre toutes les planches de cet ouvrage , de les nettoyer et de les remettre en page pour les faire revivre sous une nouvelle forme. Ce travail est  soumis, bien sûr, aux conditions d’utilisation de Gallica, et ne peut pas faire l’objet d’un usage commercial sans les droits qui sont liés.

Voici la même planche retravaillée avec photoshop et montée sur un fond de papier Ingres , le nom de la plante est celui de la note (décryptée) inscrite au graphite sur le dessin original. Les  détails montrent la qualité et la finesse du trait  des sanguines.  En cliquant sur la planche du fraisier, vous pourrez l’ouvrir  dans un format de très grande définition, afin de mieux juger du travail de graphisme. Attention gros fichier!

dessin à la sanguine d'un plant de fraisier

planche botanique retravaillée – fraisier

(suite…)