decouverte Information peinture

BOSCH : Destination Bois-Le-Duc ou Madrid ?

L’année 2016 marque le 500e anniversaire de la mort de Jerôme Bosch, et 2 importantes rétrospectives de son œuvre ont lieu en Europe, l’une au Pays-Bas et l’autre en Espagne. Je suis tentée par les 2 destinations, voici quelques informations recueillies afin de faire un choix … ou pas.

BOIS-LE-DUC

ou  ‘s-Hertogenbosch, en néerlandais

Jheronimus van Aken est né, a vécu et il est mort à Bois le duc, à un moment de sa carrière il a même décidé de signer ses peintures du nom de Jheronimus Bosch, en référence à la ville où il vit et travaille. Il ne quittera pas beaucoup sa ville natale et encore moins son pays, mais cela n’empêchera pas d’acquérir de son vivant une renommée internationale.

Photo Wikimedia - auteur Cqui

Photo Wikimedia – auteur Cqui

Bois-le-Duc : l’un des plus vieux centres historiques des Pays-Bas
En néerlandais, la ville est généralement appelée Den Bosch. Mais son nom officiel est ’s-Hertogenbosch, ce qui signifie littéralement ‘le bois du duc’. En 1185, le duc Henri Ier de Brabant crée la ville, lui octroyant les libertés communales et les privilèges commerciaux afférents. Le plus vieil endroit du centre-ville est la place triangulaire du Markt, là même où vécut le plus célèbre des habitants de la ville, Jérôme Bosch. La vieille ville est la plus vaste enceinte fortifiée des Pays-Bas. Au sein de ses murs de fortification, la ville de Bois-le-Duc a en grande partie conservé sa structure médiévale, avec ses innombrables venelles tortueuses, ses entrepôts et ses maisons de marchand qui bordent la Dieze. Aujourd’hui encore, Jérôme Bosch s’y retrouverait sans le moindre problème.
Après avoir visité l’exposition, les admirateurs du peintre découvriront volontiers ce centre historique, en montant par exemple au sommet de la tour gothique de la Cathédrale Saint-Jean, en flânant sur le Markt où trône la statut de Jérôme, en appréciant le classicisme de l’hôtel de ville, en s’émerveillant devant la plus vieille maison en briques des Pays-Bas (‘De Moriaan’) ou en voguant sur la Dieze, le réseau séculaire qui rassemble toutes les voies d’eau à l’intérieur même de la vielle ville. Sans oublier le centre de connaissance et d’expérimentation Jheronimus Bosch Art Center pour les vrais amoureux du peintre. Bois-le-Duc, a été élue ville la plus accueillante à quatre reprises.            communiqué de presse

L’exposition à Bois-le-duc est le point d’orgue de  la célébration du 500e anniversaire (1516-2016) qui durera toute l’année dans le pays. Cet événement est là pour attirer de nombreux touristes car en fait la ville ne possède aucune oeuvre de l’artiste, elle offre juste son statut de lieu de naissance du peintre. Si tout cela est basé sur une grande opération de communication (suite…)

Par isabelle, il y a