AOUT 2013

Huile sur toile, nature morte de Willem Kalf

Copir de Willem Kalf

Ce tableau est la deuxième étape importante dans la découverte de la peinture.
Un an après mes premiers pas, j’ai poussé les portes de l’Atelier Vermeer à Paris , découragée par mes expériences stériles.
Pour cette nouvelle approche, j’ai choisi une nature morte, pas trop difficile .
La démarche est nouvelle, c’est un atelier de copie, donc pas de compositions, pas de dessin … on aborde la peinture de plein fouet, et surtout , pas question d’appliquer un savoir faire, il faut comprendre et étudier l’oeuvre à copier
Qui a -t’il sous cette couleur de fond ?
sur quel support a -t-il était peint ?
avec quelle couleur faire le report, la première couche?
Quelles couleurs utilisaient-on à cette époque?
etc …
en plus, j’aborde avec ce tableau un sujet qui m’est difficile : la transparence !

Merci Andréa ( la prof : peintre copiste au Louvre)
j’ai fait un véritable pas en avant et c’est sans compter ce que j’ai appris sur le plan des produits , les médiums, les siccatifs, …