OCTOBRE 2013

nature morte - huile sur bois

Nature morte à la montre

Puisque des ailes me sont poussées , je décide de voler encore plus librement et même d’ouvrir la cage…
Je passe de la copie à la peinture sur le motif sans filet …
bah oui je sais : c’est casse gueule!!

là où (dans la copie) le peintre a déjà fait le travail d’analyser les reflets et les transparences, me voilà à chercher où poser le bons reflets …
la composition, le drapé, les reflets, la lumière : beaucoup de choses à gérer et de quoi se vautrer.

Les critiques étant toujours constructives, enfin je crois. Je livre mon travail à l’oeil d’expert pour apprendre …
Constat de 2 profs :
l’un m’a dit que c’était un travail correct et que c’était très important de se mettre des challenges, de pousser les limites, d’entreprendre toujours plus …
C’est LA METHODE « NO LIMIT », celle qui fait avancer, même si tu tombes, tu te relèves et continues…

L’autre m’a dit que tout mon travail était prétentieux, trop technique pour une débutante.
« Que je devrais plutôt me contenter de peindre un verre , un simple verre mais le peindre bien!! »
C’est LA METHODE DU NIVELLEMENT PAR LE BAS, celle qui te dénigre, celle qui te fait perdre confiance…

Heureusement pour moi que l’équilibre était là, car la balance aurait pu pencher du mauvais coté
😛

Et finalement , je pense que ce tableau n’est pas complètement raté: j’ai appris des tas de choses , bon d’accord il n’est pas fini et ne le sera peut être jamais, mais à chaque fois que je le regarderai, il me donnera du courage et de la volonté pour me dépasser.