Fin de copie

Copie de Willem Claesz  heda

J’ai certainement un gros problème : impossible pour moi de finir correctement un tableau, je n’arrive pas à terminer.  Je vois plein de détails à reprendre, et pourtant j’ai déjà l’esprit ailleurs , je voudrais ne pas quitter ce travail qui m’obsède et en même temps j’ai déjà entrepris une autre peinture pour appliquer ce que je viens d’apprendre .

OUI j’ai un gros problème!!!

C’est un peu comme un livre qui nous passionne , on traine à lire les dernières pages car on ne veut pas quitter le monde dans le lequel on est plongé…  cet après midi en ajoutant encore et encore quelques glacis pour donner du relief , j’ai decidé que ce tableau serait rangé,  considéré comme terminé = Fini, F I N I  !

ClaeszHeda_copie2

 Je peux quand même faire une petite analyse de ce que j’ai appris et aussi de mes erreurs :Je crois avoir compris comment traiter les transparences du verre … à voir !!

  • Par contre, grosse difficulté avec le drapé , surtout tel que le fait Heda, tout son travail est d’une finesse extreme et pourtant la nappe à l’air d’être peinte très librement. On distingue vraiment les touches de pinceaux. Rendre la lumière dans tout ce blanc  est terriblement difficile, car si on joue trop sur les ombres la nappe ne semble plus etre blanche et si on use trop des blancs on a une impression de saturation !!
  • J’ai fait une grosse erreur dans la tonalité générale du tableau, à un moment donné ( je crois à la troisieme couche de fond) j’ai utilisé un glacis terre d’ombre naturelle un peu trop sombre et j’ai perdu la tonalité gris verdâtre et là impossible de revenir en arrière . Le citron est aussi trop, TROP ORANGE, TROP VIEUX…  TROP quoi!!!
  • J’ai appris beaucoup sur la composition des couleurs , la palette était très très limitée mais une petite touche de rouge anglais ou de bleu outremer peuvent vraiment faire la différence : rechauffer ou refroidir – cà c’est une de mes grandes découvertes 😀
  • Il y a un petit detail dont je suis assez contente, qui m’est venu aujourd’hui: Heda donne à ses matières de la texture , et sa technique est pour moi un grand mystère . Pour essayer de donner un peu d’effet sur mon aiguière qui etait bien trop lisse, j’ai posé un glacis avec un bout d’éponge et je trouve que ce n’est pas si mal . Peut être que c’est une erreur!!! Voici un petit zoom sur la fameuse carafe argentée

5 réflexions au sujet de « Fin de copie »

  1. Christine

    On peut toujours corriger,revoir, reprendre, le plus difficile c’est de s’arrêter à temps. C’est un travail magnifique que tu as fait. Chapeau ! Et le suivant ce sera ? 😀

  2. isabelle Auteur de l’article

    oh merci , je crois que je ne pourrai jamais admettre que ce soit terminé !!
    Heureusement que la peinture n’est qu’un hobby car si je devais en vivre … quel dilemme!

    LE suivant ?
    ou plutôt LES suivants? malgré les quelques heures à consacrer çà et là, je suis plutôt boulimique
    Ce sera donc, ENCORE une nature morte, pour essayer de reprendre les difficultés que j’ai rencontré avec cette copie, mais ce sera une composition personnelle, donc sur le motif , j’ai commencé l’étude.

    Dans un même temps j’ai l’intention de faire un travail de copie (que je trouve très formateur) pour aborder la peau … j’hésite encore pour l’époque à étudier car dans ce domaine on a le choix et cela permet de comprendre les différentes techniques de peinture, quitter un peu glacis pour un travail plus en pâte…

    merci de tes visites et de tes gentils commentaires
    a +
    isabelle

  3. Christine

    eh bien moi je suis tout simplement « estourbie » par un travail aussi fabuleux…je te le dis sans détour : respect, hommage, admiration totale..c’est fabuleux !
    et merci d’avoir pris le temps de visiter mon site et de laisser ces précieux commentaires car venant de toi, ils n’en ont que plus de valeur !
    encore BRAVO pour cet travail extraordinaire et l’ensemble de tes oeuvres.
    Bon dimanche !
    Christine

  4. Ping : copie d'une nature morte de Claesz Heda | Dessi...

Les commentaires sont fermés.