Revue de Presse

C’est la première rétrospective consacrée à celle que Paul Éluard a appelé « l’imagière des poètes » : Jacqueline Duhême. Une exposition riche en couleurs, à l’image de son étonnant parcours. Sa vie ? On pourrait en faire un film… Naissance en Grèce (en 1927), rapatriement en France pour cause de guerre, en 1939, enfance ballotée, (elle connaitra le couvent, l’Assistance publique,…), la jeune Jacqueline Duhême sera élève de l’affichiste Paul Colin, mais c’est à 20 ans, à Nice, qu’elle sent sa vie basculer quand elle entre chez Matisse, le peintre qu’elle admire tant. C’est le début d’un parcours construit au bonheur des rencontres (et quelles rencontres !) toujours guidé par un désir, qui deviendra une nécessité : dessiner…

Source : Jacqueline Duhême, une vie en couleurs – Au Théâtre et Ailleurs par Annie Chénieux


0 commentaire

%d blogueurs aiment cette page :