Les sanguines de Nicolas Robert-2

Nouvelle série d’illustrations botaniques

Pour faire suite à mon premier article sur les illustrations botaniques à la sanguine de Nicolas Robert , je mets en ligne de nouvelles illustrations « rénovées » avec photoshop. Le travail est considérable car il comporte à l’origine, 2 volumes et environ 150 dessins à la sanguine .

Il faut importer l’image depuis Gallica en plusieurs parties pour en faire une image Haute définition et faire ensuite un nettoyage minutieux avec les outils photoshop. L’image nettoyée est ensuite montée sur un fond Kraft avec un filet  et un titre. Chaque planche est mise en page de la même manière afin de faire un ensemble cohérent susceptible de faire un recueil.

Trois nouvelles planches

Les légendes au crayon sont la base des recherches ci-dessous pour le nom des espèces représentées. Les erreurs liées au décryptage de la légende sont possibles et les informations données sur chaque plante peuvent être inexactes . Continuer la lecture

Nature Morte

« Lumières et matières »

Huile sur bois 26,5 x 21 cm

Still life oil on panel

©Isabelle Frances

“Plus claire la lumière, plus sombre l’obscurité… Il est impossible d’apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.”  Jean-Paul Sartre

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Nature morte

Petite peinture en cours d’exécution

Dans la série Nature morte sur le motif, voici la peinture à l’ huile sur laquelle je travaille en ce moment. Un travail sur les matières : étain, cuivre, transparence du verre et sur les jeux de lumière et d’ombre. Il reste à fignoler les détails, donner de l’éclat et de la présence à la coquille de noix avant de poser les derniers glacis.

Nature morte , peinture à l'huile

Huile sur bois 21 x 26 cm

 

Petites notions de composition

Pour trouver l’équilibre, j’ai placé 3 objets selon une composition pyramidale.  Dans cette nature morte, ils sont placés au cœur de la spirale d’or (voir photo). La noix et le point d’ombre sur les diagonales sont là pour donner le sens de lecture comme sur l’illustration ci-dessous.

Tracé des diagonales et du nombre d’or

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Römer et Opinel-damas

Nature Morte sur le motif

J’ai mis les dernier coups de pinceaux à cette petite nature morte commencée depuis bien trop longtemps, une petite couche de vernis à retoucher ( le vernis définitif viendra plus tard) et le voici dans son cadre. Un pendant avec un cadre identique est en cours de réalisation… 2 petites huiles sur bois peintes sur le motif et selon des techniques anciennes.

Still life, verre Roemer , cousteau Opinel à lame en acier damassé

Römer et Opinel de damas
Huile sur bois 21 x 27 cm
©Isabelle-Frances

Les Objets

Le verre est une copie de Römer, achetée à la boutique d’un musée. Ces verres étaient utilisés au XVIe siècle aux Pays bas et en Allemagne. On les retrouvent dans les natures mortes des peintres comme Claesz Heda ou Peter Claesz . Ils  sont composés de trois parties : une large coupe ballonnée, une jambe creuse avec décor de pastillage rapporté et un pied pouvant être enroulé d’un filet de verre. Voir quelques exemples sur le site du  Rijskmuseum

Le couteau est un Opinel à lame en acier damassé, avec un manche en ébène. C’est un très bel objet.

 

EnregistrerEnregistrer

Peinture orientaliste

L’exposition « peintures des lointains » au Musée du quai Branly  m’a permis de découvir de jolies peintures orientalistes d’artistes peu connus comme, par exemple, Marie Tonoir  avec ce très beau portrait ci-dessous, ou Ange Tissier avec son Odalisque.

Je vous invite à visiter la galerie de photos de l’exposition.

 

Femme de Biskra par MARIE CAIRE-TONOIR

 

Tête de Femme de Birska de Marie Tonoir Photo RMN-Grand Palais (musée du quai Branly – Jacques Chirac) / Daniel Arnaudet

Huile sur toile
Don de Josephine Julien au Musée de la france d’Outre-mer en 1936
Dépôt au Musée de la Vallée Barcelonette
Marie Tonoir voyage avec son époux le peintre Jean Caire en Afrique du Nord. Durant l’hiver 1899-1900, ils se rendent dans l’oasis de Biskra en Algérie, où se retrouve une importante communauté d’artistes et d’écrivains.  C’est là que l’artiste fait le portrait de plusieurs femmes de Biskra.

 

ANGE TISSIER – Odalisque

 

L’odalisque d’Ange Tissier 1860 Photo (C) RMN-Grand Palais (musée du quai Branly – Jacques Chirac) / Daniel Arnaudet

 

Huile sur toile
Don de Gaston Bernheim de Villers au Musée des colonies et de la france extérieure 1932

Quant à Jean-Baptiste Ange Tissier, il n’a jamais mis les pieds en Afrique du Nord. Pourtant il peint plusieurs toiles très orientalistes comme cette Odalisque , autrefois appelée l’Algérienne et son esclave.  Les détails soignés, le rendu des étoffes (imprimé,  transparence, plissé) font preuve d’ une grande maitrise dans l’art de peindre.

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

La beauté des orchidées

Les Grandes serres du Jardin des plantes sont magnifiques à visiter, en plus il y fait chaud : 2 bonnes raisons d’aller y trainer en cette saison hivernale. Depuis quelques semaines , de très beaux spécimens d’orchidées sont mis en scène dans cette forêt tropicale urbaine. Un joli sujet pour faire des photos ou du dessin en admirant l’exposition Mille et une orchidées.

Croquis ou photos

Belle galerie photo ici

EnregistrerEnregistrer

Quelques images de Prague

St Nicolas, Saint Thyn ou Saint Valentin

En ce jour de St Valentin, je vous présente mon Coup de cœur pour  la ville de Prague .

4 jours à arpenter la ville pour découvrir  ses secrets, son architecture, son château, ses musées et ses clochers… ce n’est pas pour rien que la ville est surnommée « la ville d’or » ou « la cité aux 100 clochers ».

Petit tour en photos et croquis

La ville est imprégnée de tous les courants artistiques : renaissance, baroque, art nouveau ou déco… à chaque coin de rue un détail attire l’oeil. Les façades se parent de toutes les couleurs, les clochers prennent toutes les formes ou scintillent d’or, certaines habitations se mettent même à danser, Prague est une ville à regarder ou à croquer comme j’ai pu le faire à certains moments. Continuer la lecture