Mes « gallicanauteries » le dessin de paysage, 1ère partie

Dans notre monde actuel, nous sommes submergé par les images, il n’est pas toujours facile de faire le tri et d’organiser une iconothèque appropriée.  Je pense être  « iconophage » : jai besoin des images pour déclencher une sorte  de réactions en chaine, éveiller des émotions, des envies de dessiner,  mélanger les idées,  digérer  ce que je vois ou que je ressens, bref m’inspirer… et comme je ne peux pas tout digérer, je garde, je conserve, je décortique  et lorsque  les images sont assez fortes pour conserver de l’intérêt, il en sort toujours quelque chose de créatif.  Dans ce billet il est question d’arbres et de paysage et peut-être que vous trouverez aussi votre inspiration dans ces anciennes gravures glanées dans la base de données de Gallica.

étude d'arbre de L. de Vinci

étude d’arbre de L. de Vinci

DESSINER UN  ARBRE

Si vous souhaitez aborder le paysage en dessin il est intéressant de commencer par les arbres.

Les arbres sont, surtout pour les débutants, une des parties les plus difficiles dans l’étude du paysage, et qui exige le plus d’attention, j’ai choisi quelques illustrations à dessiner avec une difficulté croissante.

Ces  premières études permettent de travailler et de comprendre comment traiter les différentes parties d’un arbre : feuillage, écorce, branches , en fonction des variétés. Chaque illustration est accompagnée des conseils qui étaient donnés dans les cours dont elles sont extraites (voir descriptif sous l’illustration). Un chêne a un aspect tout différent d’un hêtre ou  d’un marronier  etc. Cet aspect s’obtient, premièrement par la justesse de la forme de sa silhouette, secondement, il faut s’attacher à représenter exactement la direction  et la forme des branches, les unes ont les branches droites , d’autres les ont toutes tortillées ; le chêne, par exemple, a les branches tout en zigzag.

Troncs

______________

Branches et feuillage

______________

 Silhouettes

Conseils supplémentaires

Lorsqu’un arbre est éclairé du soleil, la partie qui est dans l’ombre doit avoir le moins de détail possible , par opposition à la partie éclairée. Le côté de l’arbre opposé à celui qui est éclairé doit être d’un ton froid, et doit réfléchir la couleur du ciel; cela est plus ou moins prononcé suivant que les feuilles, d’après l’espèce de l’arbre, sont plus ou moins lisses; plus aussi les feuilles seront d’un ton blanc, plus elles auront la propriété de réfléchir le ton du ciel et des objets environnants: par exemple , le saule reflète plus la couleur du ciel et des objets éclairés qui l’environnent que le chêne.

Pour représenter un tronc d’arbre il ne faut pas retracer le premier que l’on rencontre; il faut en examiner plusieurs, et ne s’arrêter qu’à celui qui offre le plus de beauté comme aspect, couleur et détails. Ce goût dans le choix s’acquière vite : il ne demande que peu d’expérience.

————————

COMPOSITIONS EN SOUS-BOIS

Voici plusieurs études de composition et d’observation : croquis, étude au fusain ou travail abouti, plein d’idée avant d’aborder la deuxième partie sur le paysage.

Quelques liens

J’ai essayé de rassembler ici quelques planches d’études sur les arbres pour parvenir à étudier petit à petit le paysage et par la suite être capable de dessiner d’après nature. Dans la deuxième partie ce sera essentiellement, des paysages composés  pour arriver petit à petit  au paysage-portrait.

Les ouvrages que l’on peut trouver sur Gallica sont bien plus complets  et je vous encourage à faire vos propres recherches . Voici quelques liens :

  1. Le fusain sans maître : traité pratique et complet sur l’étude du paysage au fusain / Karl Robert
    Auteur : Robert, Karl (1848-19..). Auteur du texte
    Éditeur : G. Meusnier (Paris)
  2. Histoire de l’art du paysage depuis la renaissance des beaux-arts jusqu’au dix-huitième siècle, ou Recherches sur l’origine et les progrès de ce genre de peinture … par J.-B. Deperthes,…
    Auteur : Deperthes, Jean-Baptiste (1761-1833). Auteur du texte
    Éditeur : Le Normant (Paris)
    Date d’édition : 1822 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer