Dessin en plein air ou ailleurs …

J’avais envie de vous parler de la belle exposition sur le Dessin en plein air qui a lieu en ce moment au Louvre, mais, comme il était interdit de photographier je n’ai pas de photo et je n’ai pas non plus envie de reprendre les visuels du dossier de presse . Alors voilà, je vais faire un billet comme on fait en dessin : « à la manière de ».

Pour info, l’exposition s’intitule:

Dessiner en plein air
       Variations du dessin sur nature dans la première moitié du 19e siècle

et cela se passe du 18 octobre 2017 au 29 janvier 2018 au Louvre (Sully)

Cette petite aquarelle d’Eugène Isabey ouvre l’exposition

aquarelle du père de l'artiste dessinant debout - Eugene Isabey

Eugène Isabey , Portrait de Jean-Baptiste Isabey dessinant debout musée du Louvre département des Arts graphiques

Mes découvertes

Vous pourrez aller voir l’exposition par vous-même ou acheter le catalogue de l’exposition qui semble bien fait et complet.Car il est bien décevant de se voir interdire les photos pour des œuvres qui appartiennent en grande partie au domaine public (musée ou département graphique …). Mais malheureusement , il semble que cela devienne de plus en plus courant

Pour nous consoler, il parait que l’on retient beaucoup plus de choses  lorsqu’on  parcourt un musée ou une exposition sans appareil photo. Pour ma part, n’ayant gardé en tête que quelques visuels et quelques noms, je me suis mise en quête  de les retrouver ou de me documenter sur certains artistes exposés.

Donc ne vous attendez pas à un compte rendu d’exposition, je vais plutôt montrer quelques dessins, gravures ou aquarelles qui collent au thème du dessin en plein air.

 Carnets, croquis, illustrations …

Beaucoup de carnets étaient en vitrine comme les célèbres carnets d’Eugene Delacroix qui ont même été reproduits et publiés.  Mais j’aime particulièrement le carnet de Rome de Pierre de Valenciennes  que l’on peut voir sur Gallica, et qui me rappelle un voyage récent.

 Je me souviens avoir vu ces 2 illustrations de    Jean Gros,   et   Adrien Dauzats

Artistes à découvrir 

Parmi tous les dessins exposés on pouvait y voir du Boucher, Poussin, Fragonnard, Delacroix, Corot, Daubigny … pour les plus connus, mais je préfère m’attarder sur les artistes moins connus comme ceux ci-dessous.

SEBASTIEN LECLERC

Les vignettes exposées ont retenu mon attention, et ce n’est pas étonnant car il semble que ce petit génie de la gravure avait bien des talents, dessinateur, graveur, mathématicien … Le fond iconographique sur son travail est très conséquent car la bibliothèque Nationale de Paris  a acquis en 2014 le fond Jombert contenant plus de 3000 estampes et 64 dessins de l’artiste.

Je vous ai choisi un exemple de vues gravées des faubourgs de Paris appartenant au musée des arts décoratifs:

EUGENE BLERY, l’impressionniste graveur

Encore un graveur, mais quel graveur!!! Il avait peaufiné une technique pour graver directement  les plaques de cuivre sur le terrain…eh oui, Monsieur Blery gravait en plein air. Quelques plaques de cuivre gravées sont présentes à l’exposition. Son caractère solitaire ne lui a pas donné la notoriété méritée mais son œuvre est parvenue jusqu’à nous pour le bonheur des yeux.

On peut voir son travail sur la base des Musée de France , des photos d’une bonne définition sont aussi visibles depuis l’article Wikipedia au chapitre iconographie 

mais le MET détient de très belles gravures comme celles-ci:

CHARLES MERYON

Il fut  l’élève d’Eugène Blery, son travail est varié mais j’ai été attirée par ses vues de Paris car il s’était attaché à dessiner les quartiers de la capitale qui disparaissaient. Aujourd’hui, j’imagine que  ce travail est un véritable trésor pour les historiens.

MANDEVARE ALPHONSE NICOLAS MICHEL et ses 14 dessins à la sanguine et pierre noire appartenant au cabinet graphique du Louvre.

dessin en plein air et à la sanguine

Mandevare Alphonse Nicolas Michel Paysage rocheux animé de personnages musée du Louvre département des Arts graphiques

On lui doit aussi un livre que l’on trouve sur Gallica et  qui contient des planches pour dessiner en plein air , il s’appelle :

Principes raisonnés du paysage, à l’usage des écoles des départemens de l’empire français , dessinés d’après nature par N.-Al.-Michel Mandevare,…
et voici quelques planches en exemple :
EUGENE ISABEY
Son travail de peintre ne m’était pas inconnu (voir ici), mais je découvre ces études, croquis et dessins d’extérieur.
Le département graphique du musée du Louvre détient plus de 600 oeuvres numérisées que l’on peut visualiser sur la base Joconde. Mais, réservez encore quelques heures pour parcourir la sélection sur  la bibliothèque numérique de l’INHA ou sur Gallica.

J’aurais pu aussi parler des carnets de croquis de Paul Huet, Joseph Heine ou Louis Francois Lagrenée, mais je terminerai juste par 3 croquis d’Achille Bouneville. Allez voir cette expo …

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer