Dans les collections de peintures du musée Branly

Peinture orientaliste

L’exposition « peintures des lointains » au Musée du quai Branly  m’a permis de découvir de jolies peintures orientalistes d’artistes peu connus comme, par exemple, Marie Tonoir  avec ce très beau portrait ci-dessous, ou Ange Tissier avec son Odalisque.

Je vous invite à visiter la galerie de photos de l’exposition.

 

Femme de Biskra par MARIE CAIRE-TONOIR

 

Tête de Femme de Birska de Marie Tonoir Photo RMN-Grand Palais (musée du quai Branly – Jacques Chirac) / Daniel Arnaudet

Huile sur toile
Don de Josephine Julien au Musée de la france d’Outre-mer en 1936
Dépôt au Musée de la Vallée Barcelonette
Marie Tonoir voyage avec son époux le peintre Jean Caire en Afrique du Nord. Durant l’hiver 1899-1900, ils se rendent dans l’oasis de Biskra en Algérie, où se retrouve une importante communauté d’artistes et d’écrivains.  C’est là que l’artiste fait le portrait de plusieurs femmes de Biskra.

 

ANGE TISSIER – Odalisque

 

L’odalisque d’Ange Tissier 1860 Photo (C) RMN-Grand Palais (musée du quai Branly – Jacques Chirac) / Daniel Arnaudet

 

Huile sur toile
Don de Gaston Bernheim de Villers au Musée des colonies et de la france extérieure 1932

Quant à Jean-Baptiste Ange Tissier, il n’a jamais mis les pieds en Afrique du Nord. Pourtant il peint plusieurs toiles très orientalistes comme cette Odalisque , autrefois appelée l’Algérienne et son esclave.  Les détails soignés, le rendu des étoffes (imprimé,  transparence, plissé) font preuve d’ une grande maitrise dans l’art de peindre.

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer