Archives de catégorie : technique

Potins sur les artistes

Je suis toujours à la recherche d’informations sur les techniques de peinture et, lors de mes lectures,  il arrive parfois de trouver dans ces livres anciens numérisés des anecdotes sur les pratiques de certains peintres. Il faut absolument que je les note pour vous les partager.

Voici l’une d’entre elles, pas très reluisante, sur Watteau

Les mauvaises habitudes

Watteau aimait à peindre vivement, et, « pour accélérer son effet et son exécution », il peignait « à gras ».

Il était dans l’habitude, précise de Caylus, quand il reprenait un tableau, de le frotter indifféremment d’huile grasse et de repeindre par-dessus. Cet avantage momentané a, par la suite, fait un tort considérable à ses tableaux ; à quoi a encore beaucoup contribué une certaine malpropreté de pratique qui a dû faire tourner ses couleurs. Rarement il nettoyait sa palette et était plusieurs jours sans la charger. Son pot d’huile grasse, dont il faisait un si grand usage, était rempli d’ordures et de poussière et mêlé de toutes sortes de couleurs qui sortaient de ses pinceaux à mesure qu’il les y trempait. »

Mariette dit également : « Il n’était point curieux de la propreté, et cela, joint au trop grand usage qu’il fit de l’huile grasse, a beaucoup nui à ses tableaux. Presque tous ont perdu. Ils ne sont plus du ton qu’ils avaient lorsqu’ils sont sortis de ses mains. »

Gersaint, qui l’avait aussi connu, déplore ses abus d’huile grasse et ajoute : « Il faut avouer que quelques-uns de ses tableaux périssent par là, de jour en jour ; qu’ils ont totalement changé de couleur ou qu’ils deviennent très sales, sans aucune ressource ; mais aussi ceux qui se trouvent exempts de ce défaut sont admirables et se soutiendront toujours dans les plus grands cabinets. »

Bravo les amis! … pas vraiment sympa ces potins , n’empêche que les peintures d‘Antoine Watteau (que l’on aime ou pas le style) sont toujours sur les murs des musées, je suis certaine que vous ne les regarderai plus de la même manière la prochaine fois que vous croiserez une de ces peintures de ce jeune artiste mort à 36 ans.

 

quelques tableaux de l’artiste

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

et si l’on regardait la copie de Manet …

Une copie au Louvre

Depuis l’automne dernier, le musée du Louvre a installé une copie peinte par Edouard Manet d’après La Vierge au lapin, de Titien dans une salle du Pavillon de l’horloge.

Le collectionneur milanais Bernardo Caprotti en a fait  don au Louvre. L’œuvre est présentée juste à côté de l’original conformément aux dernières volontés du légataire. Exposer une copie, de plus celle d’une peintre comme Manet, montre ainsi l’importance de travailler dans un musée  dans la formation d’un peintre .

La vierge au lapin de Titien et la copie de Manet exposée au Louvre Pavillon de l’horloge

La copie faite par Edouard Manet d’après Titien est peinte avec fidélité, et à l’échelle de l’original, ce qui n’est plus possible de nos jours. Il est fort probable que Manet l’ait réalisé au musée du Louvre alors qu’il avait une vingtaine d’années et qu’il venait d’entrer dans l’atelier de Thomas Couture où il commence sa formation de peintre ( Il est inscrit comme élève de Couture sur le registre des copistes du Louvre).  Certains historiens pensent qu’au même titre que le Concert champêtre, la Vierge au lapin a nourri l’inspiration du peintre sur le thème de l’homme dans le paysage naturel. On parle aussi de similitudes dans la composition avec le Déjeuner sur l’herbe et de références à Titien pour certains détails, comme le panier de fruits …

Continuer la lecture

Finale de la compétition de peinture au CGA

Suite de l’article précédent sur le déroulement du challenge de peinture  au Grand Central Atelier avec les 12 natures mortes.

Les 12 œuvres en compétition

Je salue ici la performance des artistes, capables en si peu de temps, de peindre une œuvre de grande qualité. Après avoir découvert le travail de chaque artiste jour après jour, c’est un réel plaisir de découvrir les toiles achevées et je n’envie pas le jury qui doit désigner les 3 gagnants.

Toutes les photos sont liées au blog du GCA et ne sont utilisées que pour la promotion des artistes et du site référent?

Continuer la lecture

Secrets de peinture au 19e

Communiqué de presse

Lorsque des chercheurs scientifiques du CNRS et du Collège de France  se penchent sur la peinture du 19e siècle, c’est pour nous expliquer les secrets des médiums à peindre et des liants.

Leurs travaux viennent tout juste d’être publiés dans la revue Angewandte Chemie International Edition. Une thèse suivra, qui permettra de mieux comprendre la chimie de ces gels. Il s’agit notamment de préciser comment le plomb se lie à la résine ainsi que les conditions de conservation et de dégradation de ces mélanges. De quoi répondre aux questions que l’on se pose lorsque l’on peint selon les techniques anciennes. Article à lire ici

Continuer la lecture

La couleur des yeux de Mr Bertin

T’as d’beaux yeux tu sais!!!

Voila déjà un mois que je fréquente ce Monsieur assidument et impossible de déterminer la couleur de ses yeux. 

Gris, bleu vert … marron???

Image vectorielle de pixabay https://pixabay.com/p-1185176/?no_redirect

Image vectorielle de pixabay
https://pixabay.com/p-1185176/?no_redirect

Copier d’après l’original apprend à mieux observer,  aucune photo ni reproduction n’est assez proche de l’original et sur place l’éclairage et la position du tableau, souvent trop haut, ne sont jamais satisfaisant. J’ai donc procédé par élimination : les iris semblent assez sombres et pourtant de près, il y a une certaine transparence, quasi impossible dans des yeux bruns. J’elimine donc le brun, et par déduction j’élimine aussi le vert, qui ne me semble pas du tout dans la gamme de tons.

Continuer la lecture

Mes « gallicanauteries » le dessin de paysage 2

DESSINER UN  PAYSAGE

Voici donc, comme promis, la suite des cours de dessin sur le paysage glanés sur le site de la Bibliothèque nationale de France : Gallica. Dans  la Première partie , on apprenait à dessiner des arbres, le feuillage,… dans ce chapitre on se prépare au dessin de paysage sur le motif en apprenant à composer et à regarder.

Rembrandt, Graveur, paysage

Estampe de paysage de Rembrandt 1645

Pour la petite histoire, une partie des planches que vous trouverez dans ce post, sont issues d’une revue mensuelle « l’Album » créée en mai 1840 et qui s’adressait aux jeunes artistes. On y trouvait  des modèles lithographiés avec le plus grand soin et un texte dans lequel les professeurs donnaient des conseils assez précis. Ces publications sont toujours utiles si l’on cherche à progresser en dessin. Tous les n° ne sont pas numérisés chez Gallica mais les exemplaires présents sont déjà une mine d’informations pour celui ou celle qui veut les explorer.

  Continuer la lecture

Mes « gallicanauteries »

C’EST LE PIED!

Dans la continuité de l’article sur les mains, j’espérais faire de nouvelles trouvailles sur Gallica à propos de nos petits petons ou plutôt  avec les arpions de beaux athlètes , mais je n’ai trouvé que quelques illustrations . Rassurez-vous, je vais vous donner d’autres pistes pour prendre votre pied.

Continuer la lecture