Archives par étiquette : jerome Bosch

Pour la #MUSEUMWEEK .

Edition 2017 sur la femme et la culture

mercredi 21  juin

#musicMW

Je ne peux pas passer à coté de ce thème sans présenter le concert dans l’œuf de Jérome Bosch. Bon, Ok ce n’est pas vraiment du Bosch mais une copie d’après un original  de Bosch disparu.

On peut voir ce tableau  au Musée de Beaux arts de Lille et je trouve qu’il a toutes les caractéristiques d’un JB, il existe même un dessin presque identique vu à l’exposition de Bois le Duc 

Concert dans l’œuf, d’après Jérôme Bosch huile 108.5 × 126.5 cm Palais des beaux-arts de Lille, Lille

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Jerome Bosch sur Arte

Deux documentaires inédits (dossier de presse) et une expérience immersive en réalité virtuelle sur ARTE Creative (voir bande annonce).

 

© Pieter van Huystee Film – Arte Tv 

Le 21 Août 2016 à 17h30

Jérôme Bosch, touché par le diable

Bande annonce

Extrait de l’émission 

© Pieter van Huystee Film _ Arte TV

et à partir du 4 Septembre 2016 à 11h20,  vous pourrez suivre une série sur Les petits secrets des grands tableaux,

avec la tentation de Saint -Antoine de Bosch

 

et les semaines suivantes La Dame à la licorne ( 18sept) ou le Printemps de Botticelli (25 sept)

 

Jerome Bosch-le Jardin des délices- l'enfer, détail, copie, étude

étude d’un détail du Jardin des délices de Jerome Bosch (1500-1505) – L’enfer

 

 

Bosch 500, le retour

sculpture pour l'événement Bosch 500 à Bois le duc

sculpture pour l’événement Bosch 500 à Bois le duc

L’Exposition

Après une escapade aux Pays-Bas pour l’exposition Bosch 500, et vu l’intérêt que vous portez au premier article d’après le nombre de visites,  je me dois de faire ici mon petit compte-rendu. Malheureusement, il  sera peu illustré car il était interdit de photographier à l’intérieur de l’exposition.

Il faut compter deux heures de visite, et il y a pas mal de monde . D’ailleurs, vu le succès, il est indispensable de prévoir les billets d’avance avec le créneau horaire pour y entrer .BlD08

Je ne ferai pas un tour  exhaustif de ma visite, je vous ai déjà parlé de ce qu’il y a à voir ici avec toutes les références sur les œuvres exposées et les sites à consulter (voir plus bas les liens). Vous pouvez lire aussi l’ article sur la nef des fous  qui n’en est plus une à présent ou regarder le jardin des délices en haute définition.  Je préfère vous parler des œuvres  qui m’ont le plus marquée ou des choses qui m’ont étonnée. Continuer la lecture

BOSCH : Destination Bois-Le-Duc ou Madrid ?

L’année 2016 marque le 500e anniversaire de la mort de Jerôme Bosch, et 2 importantes rétrospectives de son œuvre ont lieu en Europe, l’une au Pays-Bas et l’autre en Espagne. Je suis tentée par les 2 destinations, voici quelques informations recueillies afin de faire un choix … ou pas.

BOIS-LE-DUC

ou  ‘s-Hertogenbosch, en néerlandais

Jheronimus van Aken est né, a vécu et il est mort à Bois le duc, à un moment de sa carrière il a même décidé de signer ses peintures du nom de Jheronimus Bosch, en référence à la ville où il vit et travaille. Il ne quittera pas beaucoup sa ville natale et encore moins son pays, mais cela n’empêchera pas d’acquérir de son vivant une renommée internationale.

Photo Wikimedia - auteur Cqui

Photo Wikimedia – auteur Cqui

Bois-le-Duc : l’un des plus vieux centres historiques des Pays-Bas
En néerlandais, la ville est généralement appelée Den Bosch. Mais son nom officiel est ’s-Hertogenbosch, ce qui signifie littéralement ‘le bois du duc’. En 1185, le duc Henri Ier de Brabant crée la ville, lui octroyant les libertés communales et les privilèges commerciaux afférents. Le plus vieil endroit du centre-ville est la place triangulaire du Markt, là même où vécut le plus célèbre des habitants de la ville, Jérôme Bosch. La vieille ville est la plus vaste enceinte fortifiée des Pays-Bas. Au sein de ses murs de fortification, la ville de Bois-le-Duc a en grande partie conservé sa structure médiévale, avec ses innombrables venelles tortueuses, ses entrepôts et ses maisons de marchand qui bordent la Dieze. Aujourd’hui encore, Jérôme Bosch s’y retrouverait sans le moindre problème.
Après avoir visité l’exposition, les admirateurs du peintre découvriront volontiers ce centre historique, en montant par exemple au sommet de la tour gothique de la Cathédrale Saint-Jean, en flânant sur le Markt où trône la statut de Jérôme, en appréciant le classicisme de l’hôtel de ville, en s’émerveillant devant la plus vieille maison en briques des Pays-Bas (‘De Moriaan’) ou en voguant sur la Dieze, le réseau séculaire qui rassemble toutes les voies d’eau à l’intérieur même de la vielle ville. Sans oublier le centre de connaissance et d’expérimentation Jheronimus Bosch Art Center pour les vrais amoureux du peintre. Bois-le-Duc, a été élue ville la plus accueillante à quatre reprises.            communiqué de presse

L’exposition à Bois-le-duc est le point d’orgue de  la célébration du 500e anniversaire (1516-2016) qui durera toute l’année dans le pays. Cet événement est là pour attirer de nombreux touristes car en fait la ville ne possède aucune oeuvre de l’artiste, elle offre juste son statut de lieu de naissance du peintre. Si tout cela est basé sur une grande opération de communication Continuer la lecture