Pour continuer le sujet sur la gravure sur bois, j’ai sélectionné dans l’œuvre de Maurice Busset quelques estampes en couleur pour apprécier sa technique. Une grande partie du travail du xylographe a été acquis par la Bibliothèque du patrimoine de Clermont-Metropole lors de la vente du fond d’atelier. Il est possible de retrouver toute l’iconographie numérisée sur le site de la BNF.

gravure trois tons , paysan avec un chapeau de face tenant une faux
Le Faucheur, gravure sur bois de Maurice Busset

Bois gravés

On peut voir dans cette sélection l’influence de l’estampe japonaise sur le travail de l’artiste avec les fonds dégradés et la superposition des plans. Pour comprendre la technique, je vous invite à lire son livre au chapitre « le camaïeu et le repérage à la main des impressions polychromes » sur Gallica.


0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :