Cela commence par l’étude d’un tableau de Piero Cosimo, une huile sur bois datant du XVeme siècle « la Simonetta Vespucci », un tableau magnifique que l’on peut voir au musée Condé de Chantilly.

Wiki nous explique comment il a atterri là :

Le tableau est repéré par Giorgio Vasari en 1568 dans les collections de Francesco da Sangallo, fils de Giuliano, et évoqué dans la Vie de Piero di Cosimo : il parle alors d’« une très belle tête de Cléopâtre, un aspic autour de son cou ». En 1586, les biens des Sangallo sont vendus et la famille Vespucci achète le tableau. On en retrouve la trace lors de son achat par Frédéric Reiset, conservateur au musée du Louvre, en 1841. Celui-ci signale qu’il était encore en possession des descendants des Vespucci 19 mois auparavant. En 1879, Reiset met en vente sa collection de tableaux qui est acquise par le duc d’Aumale. Celui-ci installe le portrait dans la rotonde à l’extrémité de la galerie de peinture.

J’avais donc l’intention de faire une étude en vue de faire une copie plus tard à l’huile, mais je me suis très vite noyée dans les détails de ce tableau

Face à l’ampleur des détails et de la minutie du travail de Cosimo, l’étude est devenue un dessin … et pour finir en illustration.

Dessin-copie de Simonetta ©I.Frances
%d blogueurs aiment cette page :