J’ai décidé de prendre un petit cours de crosshatching* avec France Van Stone  de Sktchy Art School. L’artiste propose une série de petites vidéos pour montrer sa technique. L’approche du dessin est très intuitive, vous n’y trouverez pas les bases du dessin. Mais, si vous dessinez déjà, c’est très formateur de voir d’autres artistes travailler. Après tout, les grands maîtres travaillaient bien ainsi avant!!

Les hachures croisées

*Crosshatching est le terme anglais pour la technique de dessin la plus élémentaire : le hachurage. Cela va du griffonnage aux techniques plus classiques et académiques que l’on apprenait dans le temps dans les écoles de dessin pour travailler les valeurs… et la gravure.

Cette technique ne m’était pas inconnue, mais ce que j’aime chez France van Stone c’est son style trés affirmé et parfois un peu « rustique » , beaucoup plus proche du travail en nomade que de la planche à dessin académique. Un travail plus facile à mettre en place lorsqu’on  voyage, surtout la technique au stylo à bille. Je travaille depuis quelque mois cette technique avec les portraits mais mon style de dessin plus classique prend souvent le dessus sur le geste, et cela m’énerve un peu!

Quelques essais

On commence par des éléments simples comme une patate avec des rondeurs, des bosses et des creux ; avant de passer à différents éléments du portrait. J’ai ensuite appliqué la technique en m’inspirant d’une planche ancienne sur le pied.

J’ai ensuite adapté tout cela en redessinant de vieilles planches gravées trouvées sur les bibliothèques numériques. L’occasion aussi de tester différents papiers ainsi que différents médiums comme cette jolie encre « lie de thé » de chez Herbin avec des portraits ou des drapés.

Portrait extrait de la planche d'un recueil d'estampes - encre à la plume, lie de thé de chez Herbin sur papier bristol
encre à la plume sur papier Fabriano 160gr/m2 - d'après un tableau de Guido Reni, St Roch

Références

Pour les planches de portraits voir le livre :

Impostures innocentes, ou Recueil d’estampes d’après divers peintres illustres, tels que Rafaël, Le Guide, Carlo Maratti, le Poussin, Rembrandt, etc., gravées à leur intention, et selon le goût particulier de chacun d’eux, et accompagnées d’un discours sur les préjugés de certains curieux touchant la gravure par Bernard Picart, dessinateur et graveur.

ou les planches ci-dessous venant de l’INHA :

Portraits planche de ©INHA
Gravure de pieds - document INHA

Suivre une vidéo pour dessiner est assez stimulant, si l’on dessine en même temps. Durant cette période de confinement, j’ai testé les ateliers en ligne ou les vidéos et j’ai pris plaisir à les suivre… C’est un bon moyen de travailler, moins chronophage que les forums sur les sites d’apprentissage de dessin et plus efficace. Il suffit juste de prévoir un retour pour ceux qui souhaitent avoir des corrections et ainsi, être plus proche de l’esprit d’atelier .


0 commentaire

%d blogueurs aiment cette page :