Archives de catégorie : regard sur l’art

Le Vieux jardinier d’Emile Claus

Souvenirs d’expo

le Jardinier

Quelle soit intéressante ou non, il reste toujours quelques chose d’une exposition. En triant les photos j’ai retrouvé ce jardinier à la présence imposante. C’est un tableau grandeur nature que l’on pouvait voir à l’Exposition Jardins qui a eu lieu au Grand Palais du 15 mars au 24 juillet 2017.

peinture , jardinier

Huile sur toile 1885

Une très belle peinture du peintre belge Emile Claus appartenant au Musée des Beaux arts de Liège et dont  voici la  fiche :

Le vieux jardinier est exposé pour la première fois en 1887 au Salon de Paris. L’œuvre est de dimensions imposantes pour un portrait non conventionnel, et un véritable instantané. Le jardinier vient de déchausser ses sabots pour pénétrer dans la demeure et y apporter un pot de bégonias. Il est saisi à contre-jour, laissant derrière lui le jardin baigné de soleil. La lumière inondant le personnage laisse apercevoir à travers son tablier ses jambes robustes. La palette utilisée est caractéristique d’Émile Claus : les bleus froids, les verts tendres pigmentés de jaune y côtoient les gris perle rehaussés d’un blanc étincelant. Le métier est lui aussi bien spécifique, fait de touches apparentes de formes variables surtout perceptibles dans les frondaisons.
Cette manière de faire conjuguant l’héritage du réalisme et la découverte de l’impressionnisme aboutira au luminisme, dont Émile Claus est un des tenants dans l’art belge. Il figure parmi les fondateurs du groupe Vie et Lumière en 1904.
Une peinture lumineuse à découvrir dans les collections permanentes de La Boverie

(Extrait du catalogue du musées des Beaux-Arts de Liège)

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

de l’art en livre …

Dans le genre roman ayant l’art pour thème principal, on trouve maintenant aussi bien du récit que de la fiction. Cela peut être sous la forme d’un polar, de l’histoire autour de la vie d’artiste, ou autour d’une œuvre célèbre, .

Parmi tout ce choix, certains sortent vraiment du lot  et c’est le cas de :

L’ECLIPTIQUE 

de Benjamin Wood

Un livre attachant, écrit magnifiquement par un jeune et talentueux écrivain et qui nous parle du processus créatif des artistes et de ces conséquences . L’histoire d’une passion dévorante qui nous entraine dans la vie intérieure de l’artiste.

Attention immersion totale jusqu’aux dernières pages .

voir fiche chez babelio

 

ou encore :

LES FILLES AU LION

de Jessie Burton

La vie de 2 jeunes femmes créatrices (écrivain et peintre), à trente ans d’intervalle, face à leur destin d’artiste.

voir fiche gallimard

 

 

Bonne lecture

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Finale de la compétition de peinture au CGA

Suite de l’article précédent sur le déroulement du challenge de peinture  au Grand Central Atelier avec les 12 natures mortes.

Les 12 œuvres en compétition

Je salue ici la performance des artistes, capables en si peu de temps, de peindre une œuvre de grande qualité. Après avoir découvert le travail de chaque artiste jour après jour, c’est un réel plaisir de découvrir les toiles achevées et je n’envie pas le jury qui doit désigner les 3 gagnants.

Toutes les photos sont liées au blog du GCA et ne sont utilisées que pour la promotion des artistes et du site référent?

Continuer la lecture

Compétition de peinture de natures mortes

L’académie  artistique américaine, Grand Central Atelier organise certaines années une compétition de peinture sur le thème des Natures mortes, la dernière a eu lieu en 2014.

Still-Life Compétition 2017

Cette Atelier enseigne le dessin et la peinture académique sous la houlette  d’artistes-professeurs exceptionnels  comme Jacob Collins, Colleen Barry, Sarah Lamb, Tony Curanaj  et bien d’autres que vous retrouverez sur le blog de l’atelier.

Cette compétition se déroule sur 5 jours à raison de 8 h de travail par jour. 12 artistes ont été sélectionnés et doivent apporter les objets de leur composition. 17 objets-mystère  sont dévoilés au début de la compétition et 3 doivent obligatoirement être inclus dans la nature morte.

objet mystere

Les objets mystères à inclure

Cette année, les séances de peinture se sont déroulées du 22 au 27 juin 2017 Continuer la lecture

Pour la #MUSEUMWEEK .

Edition 2017 sur la femme et la culture

samedi 24  juin

#travel

 

J’aime bien cette peinture , c’est  une belle illustration de voyage.

C’est l’œuvre d’un peintre contemporain russe Mickael Cheval vous pouvez voir sa galerie sur Artodyssey

Huile , © Mickael Cheval peintre russe

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Pour la #MUSEUMWEEK .

Edition 2017 sur la femme et la culture

mercredi 21  juin

#musicMW

Je ne peux pas passer à coté de ce thème sans présenter le concert dans l’œuf de Jérome Bosch. Bon, Ok ce n’est pas vraiment du Bosch mais une copie d’après un original  de Bosch disparu.

On peut voir ce tableau  au Musée de Beaux arts de Lille et je trouve qu’il a toutes les caractéristiques d’un JB, il existe même un dessin presque identique vu à l’exposition de Bois le Duc 

Concert dans l’œuf, d’après Jérôme Bosch huile 108.5 × 126.5 cm Palais des beaux-arts de Lille, Lille

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Expositions – inspirations ou découvertes (1ère partie)

Ce début d’année 2017 a été particulièrement riche en expositions. Je n’ai pas l’intention de vous faire un compte-rendu détaillé de toutes ces expos. J’ai juste envie de partager des petites choses, les moments d’émotions que l’on peut avoir face à une œuvre ou bien la découverte d’un style, d’un artiste. Ce qui, soudain, titille votre pinceau, affute votre crayon et fait vibrer votre créativité.

PEINTURE

A la découverte de L’age d’or hollandais

La collection Leiden est sans doute l’exposition qui m’a le plus émue. Je ne suis pas fan des expositions-collections qui sont souvent très inégales dans le contenu et qui laissent toujours une impression de mégalomanie du collectionneur, mais là je suis restée en pâmoison et j’y suis même retournée plusieurs fois. Bref, je ne parlerai donc pas du « philanthrope » Mr Kaplan, ni de la constitution de cette collection car cela a été largement traité dans les médias.
Les œuvres suffisent pour capter le regard et elles sont : magnifiques (voir galerie) . Uniquement de grands peintres de l’âge d’or hollandais comme Rembrandt, Gérard Dou, Van Mieris, Lievens …c’était magique !

Tout était splendide!!!

Cette exposition marque aussi la ré-ouverture des salles de peintures du Nord dans l’aile Richelieu au Louvre et c’est bien agréable de pouvoir à nouveau s’imprégner de cette époque et de découvrir le nouvel accrochage en admirant la technique des maitres, le nez sur la toile.

Continuer la lecture